Mahmoud Halabi

Diplômé en scénographie de l’Institut Supérieur d’Art Dramatique de Damas, Mahmoud poursuit ses études au centre Adham Ismail pour les Arts visuels en 2007 puis à Paris en 2013 où il obtient une licence en arts plastiques à Paris 1 Panthéon-Sorbonne ainsi qu’un master à Paris 8. Il obtient ensuite un diplôme en architecture d’intérieur à MJM Graphic Design, puis en aménagement d’espaces à l’EPSAA.
Ses toiles reflètent un processus créatif varié à travers la manipulation de matériaux comme l’encre, le thé ou, le café, et notamment par l’utilisation de la poudre de métal et de la feuille d’or.
Dans sa série de portraits intitulée « De Rouille et d’Or », l’artiste s’interroge sur la condition de la nature humaine et sur la finitude de l’être. Érosion, oxydation, transformation de la matière évoquent la notion de temporalité. Quête existentielle, expressionnisme puissant, sensibilité exacerbée se devinent et se dévoilent dans ces visages à la fois anonymes et pourtant si familiers.

 

Go top